Expérience collaborateur : clé de succès en temps de crise ?

64% des DRH et responsables RH estiment qu’ils travaillent plus ou beaucoup plus qu’avant la crise et la moitié se disent « épuisés », d'après l’enquête RH Gereso publiée en janvier 2021. Qu'en est-il sur le terrain ? Découvrez notre synthèse des principaux enseignements de l’édition 2021 du Baromètre national de l’expérience collaborateur vue par les acteurs RH, publié chaque année depuis maintenant 4 ans par Parlons RH.

Avant de se lancer dans les tendances qui se dégagent de ce Baromètre national de l’expérience collaborateur*, commençons par un point essentiel.

Qu’est-ce que l’expérience collaborateur ?

Celle-ci intègre deux notions :

  • L’ensemble des ressentis du collaborateur tout au long de son parcours dans l’entreprise
  • La démarche de marketing RH qui consiste à mesurer et améliorer de manière itérative l’expérience vécue de ses collaborateurs.
    Les résultats de cette étude font référence à la 2ème notion. 

Si la notion d’expérience collaborateur peut sembler claire, en revanche, toutes les entreprises n’en sont pas au même stade de considération. On distingue 3 profils :

  • Les « EX players » : ces entreprises pratiquent l’expérience collaborateur et souhaitent à poursuivre cette démarche. Parmi celles, ci, on parlera même de pratiquantes confirmées, pour celles qui l’ont mise en place depuis plus de 3 ans.
  • Les « nouveaux convertis ». Elles ne pratiquent pas encore mais réfléchissent à la démarche.
  • Les réfractaires. Pour ces dernières, l’expérience collaborateur n’est même pas à l’étude.

Les tendances du Baromètre

Le confinement a accéléré le changement vis-à-vis de l’expérience collaborateur

Trois phénomènes sont à retenir du Baromètre National de l’expérience collaborateur :

  1. L’expérience collaborateur connait une belle ascension : 43% des entreprises ont mis en place une politique d’expérience collaborateur, contre 25% il y a deux ans.
    A noter que l’écart se creuse entre les entreprises de plus de 1 000 salariés (53% de pratiquantes) et les moins grandes (35% des entreprises entre 11 et 1 000 salariés la pratiquent).
  2. Le confinement a accéléré cette tendance : 85% des entreprises qui pratiquent l’expérience collaborateur ont changé leur organisation de travail à l’issue de la crise.
  3. Pour 72% des entreprises interrogées, la formation des managers au management à distance est la priorité RH de l’après-crise.

La formation, grande gagnante des activités prioritairement concernées par l’expérience collaborateur 

Entre 2020 et 2021, le classement des activités qui sont ou seraient prioritairement concernées par le sujet « expérience collaborateur » se retrouve bouleversé :

  • Le recrutement perd la 3ème place du podium pour dégringoler à la 6ème place (43% en 2020 contre 30% en 2021). Il est devancé par les carrières et la mobilité (34%), suivies par la communication interne (33%).
  • La formation gagne 8 points et remonte à la 5ème place (31%). En contexte de confinement, les entreprises accordent en effet plus d’importance à la formation de leurs collaborateurs.
  • Les deux premières places, à l’inverse, semblent encore bien ancrées : l’intégration (74%) reste la première activité RH associée à l’expérience collaborateur, devant le management (49%), qui recule légèrement.

L’expérience collaborateur : un atout précieux en période de crise

Les résultats de l’étude sont très clairs : plus de 8 entreprises sur 10 qui pratiquent l’expérience collaborateur déclarent que celle-ci leur a permis de mieux traverser la première partie de la crise sanitaire au printemps 2020.

D’ailleurs, avant même le début de la crise, plus les entreprises étaient avancées dans leur démarche d’expérience collaborateur, plus elles avaient recours à des pratiques flexibles (télétravail, réunions à distance, flex office, horaires flexibles). Et cela s’applique également dans le sens inverse : les entreprises les moins préparées ont eu davantage de difficultés RH à gérer la crise.

Pour autant, l’expérience collaborateur est une stratégie de long terme. Plus elle est intégrée dans l’entreprise et par les parties prenantes, plus elle sera efficace ; ce constat se vérifie d’autant plus en temps de crise.

Les entreprises pratiquantes plus proactives dans la gestion des carrières

Les entreprises pratiquant l’expérience collaborateur sont plus nombreuses à avoir proposé une gestion des carrières et des compétences à leurs salariés en activité partielle, que ce soit via des formations, via l’anticipation des parcours ou simplement via des évaluations.

Les deux tiers des entreprises pratiquantes confirmées ont mis en place des politiques de ce type, contre seulement 41% des entreprises réfractaires.

L’attitude face au changement RH corrélée à l’attitude face à l’expérience collaborateur

Pendant le premier confinement, beaucoup semblaient s’accorder sur le fait que les pratiques allaient changer. Selon une enquête de juin 2020**, 85% des DRH interrogés considéraient comme souhaitable de pérenniser le télétravail. Deux tiers d’entre eux pensaient en effet qu’il y aurait des retombées positives en matière de productivité.

Là encore, l’étude montre que les entreprises pratiquantes les plus expérimentés sont les plus nombreux à être déjà passés à l’acte : 38% d’entre elles ont déjà modifié leur organisation de travail, contre un peu plus d’un quart des réfractaires. Il y a donc bien une corrélation entre l’attitude face au changement RH et celle face à l’expérience collaborateur.

La crise, un accélérateur dans les transformations RH

On dit souvent que les crises remettent en question certains modèles et provoquent des changements. La crise a effectivement entrainé un déclic. Comment maintenir l’engagement de ses collaborateurs à distance ? Comment les aider à concilier leurs temps personnel et professionnel ? Comment instaurer cette agilité RH ? Comment s’adapter à ce nouveau défi que sera l’organisation hybride ?

Autant d’enjeux que nous avons également identifiés chez BeeMyDesk, que vous retrouvez dans nos parcours de formation.

* Enquête effectuée via un questionnaire en ligne du 12/10 au 11/12/2020 sur un échantillon représentatif de la fonction RH auprès de 518 personnes.

** Enquête ANDRH/BCG, Le télétravail post-covid vu par les DRH.

Retrouvez nos parcours de formation entreprise :

Les parcours de formation BeeMyDesk c’est :

  • Des parcours pédagogiques de 4 à 7 workshops
  • Effectués en intra-entreprise pour décloisonner votre organisation en faisant travailler vos collaborateurs sur une problématique commune.
  • En inter-entreprises en fin de parcours, sur des sessions thématiques pour échanger avec d'autres dirigeants et managers, de la startup au grand groupe, sur les enseignements et pratiques que vous avez expérimentés.
  • Chaque workshop BeeMyDesk, c’est 2h en petit comité (5 participants maximum) en visio à échanger avec un expert sur une problématique que vous rencontrez dans votre quotidien

Les points forts de nos parcours de formation :

  • La possibilité de composer vos parcours avec les workshops de votre choix afin qu'ils s'adaptent parfaitement aux enjeux et besoins de votre organisation
  • Un travail spécifique sur votre problématique avec des solutions actionnables rapidement
  • Une optimisation de la performance grâce à l'intelligence collective et au co-développement

Vous souhaitez en savoir plus sur les différents parcours que nous proposons ? Découvrez-les !